Portugal-France : Favori, Griezmann (encore) à droite, 11 de rêve… Cinq questions avant le choc (2024)

Tout ce qu'il faut savoir avant le quart de finale en forme de piste aux étoiles entre le Portugal de Cristiano Ronaldo et la France de Kylian Mbappé, ce vendredi (21h), à Hambourg.

Un choc, un vrai. Les Bleus de Didier Deschamps affrontent le Portugal ce vendredi, 21 heures, à Hambourg, en quarts de finale de l'Euro 2024. Une affiche cinq étoiles au terme de laquelle le vainqueur sera qualifié pour le dernier carré et défiera l'Espagne ou l'Allemagne. Ce sera le 9 juillet du côté de Munich. Pour ce qui est de ce Portugal-France, M6 et beIN SPORTS sont les diffuseurs. Un match également à suivre en direct commenté sur notre site, avec bien évidemment nos envoyés spéciaux en Allemagne, Baptiste Desprez et Christophe Remise, ainsi que Vincent Rozeron du Figaro Live.

À découvrir

  • Euro 2024: calendrier et résultats
  • Faites vos pronos pour l’Euro!

Qui est favori?

Y en a-t-il un? Français et Portugais figuraient dans la liste des favoris à la victoire finale des observateurs de tous bords avant le début du tournoi, avec l'Angleterre et pas loin derrière l'Allemagne et l'Espagne. Depuis, la Roja a fait la meilleure impression (4 victoires, 9 buts marqués, 1 encaissé). Toujours est-il que ce Portugal-France s'annonce pour le moins indécis, entre deux grandes nations, deux grandes générations, des stars aux quatre coins de la pelouse. Un choc de cadors avant lequel il est bien compliqué de désigner un favori. D'ailleurs, on ne s'y risquera pas. Il n'y a plus qu'à espérer que le match sera à la hauteur de l'affiche et, cocorico, que la France passe.

À lire aussiEuro 2024: des quarts de finale pour enfin lancer une édition jusque-là soporifique?

Quel parcours pour les deux équipes?

L'équipe de France a fait le service minimum au premier tour, avec une courte victoire contre l'Autriche (1-0) et des nuls face aux Pays-Bas (0-0) et la Pologne (1-1). Bon pour la deuxième place de la poule D, avant un succès arraché face à la Belgique (1-0) en 8es. Trois buts marqués, aucun dans le jeu, deux contre son camp et un penalty. Offensivement, c'est faiblard… Défensivement, c'est en revanche impressionnant. Un coffre-fort qui fait peur au reste de l’Europe, à l'image des plans tactiques pour le moins frileux des Oranje et des Diables rouges... À noter que s'ils avaient terminé en tête de leur groupe, les vice-champions du monde auraient basculé dans la partie basse du tableau, avec un 8e de finale contre la Turquie, puis les Pays-Bas (troisièmes du groupe D) ou la Roumanie en quarts. Ils n'auraient affronté un «gros» qu'à partir des demi-finales, avec un potentiel duel avec l'Angleterre.

À lire aussiLes notes des Bleus après France-Belgique: Koundé infranchissable, Griezmann fantomatique et Kolo Muani le héros

Les Portugais, eux, ont beaucoup mieux démarré, avec des victoires sur la République tchèque (2-1) et la Turquie (3-0). Ils étaient déjà assurés de remporter le groupe F avant… de s'incliner face à la Géorgie de Willy Sagnol (0-2). Roberto Martinez avait aligné une équipe bis, ne maintenant que Diego Costa, João Palhinha et Cristiano Ronaldo dans son 11. En 8es, les Portugais ont retenu leur souffle jusqu'au bout face à la modeste Slovénie, poussés en prolongation et aux tirs au but, Jan Oblak stoppant notamment un penalty de «CR7» – qui n'a toujours pas marqué à l'Euro – à la 105e minute. Costa, lui, a fait des merveilles lors de la séance de tirs au but (0-0 ap, 3-0 tab).

À lire aussiPortugal-Slovénie: Diogo Costa infranchissable, Sesko se rate… les tops/flops

Quels Bleus contre le Portugal et qui à la place de Rabiot?

On a longtemps pensé que les Bleus repartiraient avec un 11 semblable à celui qui a débuté contre la Belgique (1-0). Avec Eduardo Camavinga à la place d’Adrien Rabiot, suspendu. Et bien... ce n’est qu’à moitié vrai. Et en plus, certaines fuites ont invité à penser que les changements seraient plus importants. Le sélectionneur va maintenir inchangé son secteur défensif, avec Mike Maignan et le quatuor Koundé/Upamecano/Saliba/Hernandez. Aurélien Tchouaméni et N'Golo Kanté repartent pour un tour aussi, avec... Camavinga comme troisième larron du milieu de terrain. Suite à ses prestations courageuses mais discrètes jusqu'ici, Marcus Thuram cède sa place devant à celui qui a été le héros face aux Belges, Randal Kolo Muani. Kylian Mbappé figurera évidement dans le 11 français. Et Antoine Griezmann? On a un temps cru qu’il retrouverait une place dans le trois du milieu. Il devra finalement se coltiner le côté droit, comme face aux Belges.

À lire aussiEuro2024: à quoi joue Didier Deschamps avec Antoine Griezmann?

À quoi ressemblait un 11 combiné des deux équipes?

À une équipe All Star! Malgré ses récentes prouesses, Diego Costa n'a tout de même pas le CV de Mike Maignan. À droite, c'est une question de goût et de style entre le solide Koundé, auteur d’un Euro pour le moins convaincant et le très offensif Joao Cancelo. La forme du moment invite à pencher pour le Français. À gauche, on peut miser sur Hernandez, mais la flèche parisienne Nuno Mendes ne serait pas un mauvais choix. Dans l’axe, Ruben Dias est incontournable. Avec son Euro, William Saliba aussi. Au milieu, on privilégiera l'activité de Kanté à la puissance de Tchouaméni ou à la vista d'un autre Parisien de la Seleçao, Vitinha. En vrai-faux relayeurs dans notre 11 de rêve, Bruno Fernandes et Antoine Griezmann. Offensif mais équilibré de par le profil de «Grizou». D'autant que nous mettons Bernando Silva ailier droit. À gauche, pas de débat pour Mbappé, même si c'est un crève-cœur de mettre Rafael Leao sur le banc. Et devant, qui d'autre que Cristiano Ronaldo? Sur le banc, Didier Deschamps plutôt que Roberto Martinez.

Le 11 combiné Portugal-France: Maignan – Koundé, Dias, Saliba, Hernandez – Kanté, Fernandes, Griezmann – Bernardo, Ronaldo, Mbappé.

À lire aussi«Ce qui lui arrive est normal et logique»: Mbappé, c'est quoi le problème?

Quel historique entre les deux nations?

La France et le Portugal se sont rencontrés à 28 reprises, avant un bilan largement favorable aux Bleus: 19 victoires, trois nuls et seulement six défaites en 28 confrontations. En phase finale des grands tournois, c'était un sans-faute pour les Tricolores… jusqu'au but d'Eder en finale de l'Euro 2016, en France, et le sacre portugais (0-1 ap). Avant cela, Michel Platini et ses camarades avaient renversé le Portugal en demi-finales de l'Euro 1984 (3-2 ap), à Marseille. Puis il y avait eu la demi-finale de l'Euro 2000 (2-1 ap) et celle de la Coupe du monde 2006 (1-0). À noter que l'équipe de France restait sur 10 victoires consécutives contre le Portugal avant 2016. On l'a dit, le bilan des confrontations est favorable à la France, mais sur les quatre derniers matches, c'est une victoire partout et deux nuls, le dernier duel entre les deux nations datant de juin 2021 et un 2-2 en phases de poules de l'Euro.

Portugal-France : Favori, Griezmann (encore) à droite, 11 de rêve… Cinq questions avant le choc (2024)

References

Top Articles
Latest Posts
Article information

Author: Domingo Moore

Last Updated:

Views: 5254

Rating: 4.2 / 5 (53 voted)

Reviews: 84% of readers found this page helpful

Author information

Name: Domingo Moore

Birthday: 1997-05-20

Address: 6485 Kohler Route, Antonioton, VT 77375-0299

Phone: +3213869077934

Job: Sales Analyst

Hobby: Kayaking, Roller skating, Cabaret, Rugby, Homebrewing, Creative writing, amateur radio

Introduction: My name is Domingo Moore, I am a attractive, gorgeous, funny, jolly, spotless, nice, fantastic person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.